Mécanisme

Mécanisme

Les aliments que nous mangeons doivent être transformés
et décomposés en lipides, glucides, protéines, sels minéraux, oligo-éléments et autres substances utiles à l’organisme.

Lors d’une constipation, deux mécanismes physiopathologiques prédominent et sont souvent associés :

  • constipation de progression : le côlon est paresseux, le tube se contracte peu ou mal et les selles progressent lentement résultant soit d’une diminution de la motricité globale, soit d’une augmentation des spasmes, c’est-à-dire des contractions brusques et régulières de certains muscles qui ne sont pas motrices et ne font pas progresser les selles.
  • constipation terminale : les selles sont trop sèches et leur élimination est difficile. Le colon a en effet un rôle de réabsorption de l’eau. Si celle-ci est insuffisante, les selles sont dures et sèches.

Concrètement, comment cela fonctionne ?

1. La bouche et l’oesophage

La digestion débute dans la bouche. Les dents et la langue, (grâce également à la salive) entament le processus de dégradation de la nourriture.
La nourriture mastiquée descend jusque dans l’estomac grâce aux contractions rythmées de l’œsophage.

2. L’estomac

Dans l’estomac, les aliments sont mélangés à de l’acide chlorhydrique qui poursuit le processus de dégradation.
Le liquide résultant est appelé chyme.

3. Foie, vésicule biliaire & pancréas

Ce liquide appelé chyme entre dans l’intestin grêle.
Il transitera ensuite vers le gros intestin.
La digestion des aliment se poursuit grâce à la bile et autres sucs digestifs sécrétés dans le duodénum par la vésicule biliaire, le pancréas et le foie.

4. L’intestin grêle

Les aliments en cours de digestion passent par les millions de villosités présentes sur la paroi interne des intestins, qui absorbent les protéines et les glucides via les capillaires et les transmettent au foie pour qu’il assure leur transformation métabolique.

5. Le gros intestin

Dans ce long tube intestinal, les nutriments du chyme se déplacent aux ondes péristaltiques de la paroi intestinale et sont absorbés, laissant les résidus inutilisables.

6. Le canal anal et l’anus

Toute matière alimentaire non absorbée est stockée dans le colon, jusqu’à ce que l’organisme ait partiellement réabsorbé l’eau qu’elle contient.
Les déchets solides restant, appelés fèces, sont propulsés vers le rectum compactés et, lors de la défécation, expulsés par le canal anal et l’anus.